Qui est Abilio Diniz, magnat brésilien au cœur du duel entre Carrefour et Casino?

Qui est Abilio Diniz, magnat brésilien au cœur du duel entre Carrefour et Casino?

Une première grande surface ouverte dès 1959

À la fin des années 50, le père d’Abilio Diniz (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/distribution/20150115trib15e31e8a7/qui-est-abilio-diniz-magnat-bresilien-au-coeur-du-duel-entre-carrefour-et-casino.html) prend conscience que le commerce trouvera son avenir avec les supermarchés. Une dizaine d’années après l'ouverture de son 1er supermarché en 1959, GPA rassemblait mille quatre cents salariés travaillant dans quarante supermarchés. Sur un boulevard particulièrement connu de Sao Paulo, le père d’Abilio Diniz ouvre sa toute première boulangerie. En rapport avec le Pain de Sucre de Rio, le magasin familial est baptisé Pão de Açúcar.

En portant sa participation dans le capital de Carrefour France à 5,07% des actions, la société d'Abilio Diniz est le 4e sociétaire du groupe. La société d’investissement Peninsula, créée par la famille Diniz, annonce en décembre 2014 l'acquisition de 10% du capital de Carrefour Brésil. Abilio Diniz fait son retour dans le circuit de la grande distribution au Brésil, à presque 80 ans et appuyé par un associé de choix.

Abilio Diniz, un patron qui a surmonté les crises

Abilio Diniz est pris en otage au cours de la présidentielle de 1989. Délivré au bout d'une semaine, il restera marqué à jamais par cette expérience. Au milieu des années 1990, il procède à l'ouverture du capital du Grupo Pão de Açúcar. L'homme d'affaires débute à ce moment une période d'achats d'entreprises et le groupe devient le leader de la commercialisation dans le pays. Le le groupe d'Abilio Diniz affronte d'importantes difficultés financières au cours de la décennie 1990, tandis que le Brésil connait une sérieuse crise économique.

Dans son enfance, Abilio Diniz a subi l'animosité des enfants de son entourage. En 1929, sa famille émigre du Portugal au Brésil. Aux USA, le jeune homme désire se perfectionner en économie. Dans les années 50, Abilio Diniz est diplômé d'une grande école de management à Sao Paulo.

Le partenariat avec Casino, un épisode inachevé

L'union de GPA avec Carrefour Brésil avorte en raison de l'opposition de Jean-Charles Naouri et du recul de la Banque Brésilienne de Développement. A l'automne 2013, un accord conclu avec Casino offre la possibilité à Abilio Diniz d’être délivré de sa clause de non-concurrence. Il peut maintenant faire des affaires dans l'ensemble des secteurs économiques. Il veut faire de GPA le numéro deux mondial du secteur de la grande distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil au début de notre décennie. Abilio Diniz vend des actions pour un milliard de dollars au groupe Casino, tout en s'engageant à céder le contrôle de GPA sept ans plus tard à Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino.

La famille, Le sport et la foisont fondamentaux pour Abilio Diniz, un homme attaché aux valeurs

Autrefois gardien de but, ayant aussi pratiqué la capoeira et la musculation, Abilio Diniz reste un athlète dans l'âme qui débute chaque jour par une session de sport. Le businessman est le papa de six enfants, il est un homme attaché aux valeurs familiales. Au sein du monde du foot, l'entrepreneur appartient au groupe consultatif du São Paulo Futebol Clube et il a fondé l’équipe de foot d’Audax, dont l'objectif consiste à déceler les jeunes potentiels. Abilio Diniz est catholique pratiquant, il voue un culte à Sainte Rita, la patronne des situations perdues.