Abilio Diniz (futur administrateur de...

Abilio Diniz (futur administrateur de...

Le groupe Pão de Açúcar fait face à la rivalité du géant français Carrefour en terre brésilienne. Le groupe Pão de Açúcar retrouve sa stabilité financière à l'issue de la crise et commence les pourparlers de rapprochement avec Casino. L'opposition du patron du groupe Casino et l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement entrainent l'échec du regroupement de Carrefour Brésil avec Grupo Pão de Açúcar. Abilio Diniz (http://www.lsa-conso.fr/abilio-diniz-futur-administrateur-de-carrefour-compte-augmenter-sa-participation-dans-le-distributeur,234744) cède des actions à hauteur d'un milliard de dollars à Casino et promet de concéder la tête de son groupe 7 ans plus tard à Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino. En 2011, Abilio Diniz ambitionne de saisir la chance de faire de son groupe le numéro 2 mondial du secteur de la distribution en réalisant la fusion du Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil.

Abilio Diniz est un homme de valeurs : la foi, la famille...

Sportif dans l'âme, Abilio Diniz débute chaque jour par un entraînement sportif. Ancien gardien de but, il a également exercé la boxe, la musculation et la capoeira. L'entrepreneur se considère comme protagoniste d’un "capitalisme responsable", un courant fondé aux USA et qui préconise le contentement et la stimulation des équipes dans l’entreprise. Dans le foot, Abilio Diniz appartient au comité consultatif du São Paulo Futebol Clube et il a créé l’équipe d’Audax, dont l'objectif consiste à déceler les jeunes potentiels.

Abilio Diniz possède de l'influence au sein du sous-continent brésilien

Selon l’hebdomadaire du Brésil "Epoca", le businessman fait partie des 100 personnages ayant le plus d'influence dans le pays. Abilio Diniz est devenu l’un des hommes ayant le plus de poids du sous-continent Brésilien. Avec pour objectifs d’améliorer la performance des prestations publiques et de rendre concurrentielles les sociétés brésiliennes, la Chambre de Politique et de Performance et gestion accueille Abilio Diniz durant l'année 2011.

De la petite boulangerie au groupe GPA

Le père d’Abilio Diniz lance sa première boulangerie sur un boulevard fréquenté de São Paulo. En référence au Pain de Sucre à Rio, la boutique familiale est appelée Pão de Açúcar. Au milieu des années 70, l'entrepreneur discute les fondateurs du groupe Carrefour. Il prend exemple sur leur réussite pour faire croître sa propre chaîne. L’avenir du commerce se fera par les grandes surfaces : voilà l'avis du père d'Abilio Diniz à la fin des années 1950.

Dans les années 80, Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire National alors que le Brésil connait une phase d'inflation incontrôlée. le chef d'entreprise est pris en otage durant de l'élection présidentielle de 1989. Libéré au bout de sept jours, il restera marqué à vie par cette événement. Au cours de la décennie 90, il décide l'ouverture du capital de GPA. L'homme d'affaires entame à ce moment une phase d’acquisitions et GPA devient le leader de la commercialisation au Brésil. Abilio Diniz élabore un plan de sauvetage drastique permettant de sauver le Grupo Pão de Açúcar, qui licencie 20 000 collaborateurs, ferme 1/3 de ses magasins et cède les activités qu'il détient au Portugal.

Une jeunesse à Sao Paulo

Abilio Diniz est diplômé de l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas dans sa ville natale, où il a étudié depuis 1956. Il désire se perfectionner en économie en Amérique du Nord. Abilio Diniz est né en 1936 au Brésil.